Les indicateurs spécifiques Brestois

Dans le cadre de la thèse “Humanités numériques, méthodes de conservation et de valorisation du patrimoine maritime. L’exemple des arsenaux de Brest et Venise” nous avons sélectionné deux types d’indicateurs spécifiques pour l’analyse :

– Des artefacts liés à la mobilité (Pont tournant, grues…)

– Des unités de production industrielle (Corderies, forges…)

En ce qui concerne l’arsenal Brestois, les artefacts sélectionnés sont :

Les grues à mâter ( La première en 1681 et la seconde en 1768)

Les corderies ( Vieille corderie 1635, corderie basse 1688 et corderie haute 1747)

Le pont tournant de Brest, également appelé Pont National (1861)

Les forges de Pontaniou qui sont dotées d’un marteau-pilon de 1867

La grue Gervaise et son môle (1861 et 1857)

La grue Hydraulique du quai de l’artillerie (1881)

 

Actuellement deux modélisations sont en cours d’élaboration en collaboration avec le CERV, le Centre Européen de la Réalité Virtuelle :

(Cliquez sur les liens pour accéder aux vidéos sur You Tube)

Modélisation du Pont Tournant de Brest

© CERV/CFV

Modélisation des forges de Pontaniou

© CERV/CFV

 



Citer ce billet
Marie-Morgane Abiven (2018, 27 mars). Les indicateurs spécifiques Brestois. Arsenaux de Brest et Venise - Carnet de Recherche de Marie-Morgane Abiven, Doctorante au Centre François Viète (UBO Brest). Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m4sp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search